Suivez la cérémonie Migration Media Award        


Le Migration Media Award reconnaîtra et récompensera l'excellence, la pertinence et la qualité d'information d'un maximum de 36 travaux journalistiques traitant la migration dans la région euro-méditerranéenne sous tous ses aspects. Le prix consiste à remporter un contrat financé par l'UE pour produire un nouveau contenu original, plus long ou plus détaillé avec plus de recherches et couvrant d'autres aspects de la migration ou la question initialement traitée. Il en résultera jusqu'à 36 autres travaux journalistiques.

La sélection est faite parmi les inscriptions éligibles des travaux déjà publiés et soumis avec un synopsis pour une deuxième production originale à financer dans le cadre du système du prix.

Des aptitudes démontrées et une intention attestée de publier/diffuser un contenu sont des  éléments clés d’éligibilité pour le prix qui est ouvert à tous les journalistes et aux organes des médias des deux rives de la Méditerranée. Le montant du financement  peut varier et sera adapté par les partenaires de financement du prix selon les besoins de la nouvelle production proposée, dans les limites établies ci-après ainsi que dans les lignes directrices de la section « Eligibilité & Candidature ». En outre, il sera soumis à l’approbation de la Commission européenne-la Direction générale des négociations de voisinage et d'élargissement (DG NEAR). La sélection des 36 candidatures et présentations gagnantes se fera en trois étapes : en premier lieu, la vérification des critères d’éligibilité, puis l’évaluation du contenu par des professionnels des médias et enfin, la sélection et la conclusion d’un contrat avec les lauréats auxquels le comité de direction des partenaires du prix aura attribué les meilleures évaluations.  Le financement du prix sera attribué et approuvé par la Direction générale des négociations de voisinage et d'élargissement (DG NEAR). Les droits d’auteur des 36 projets lauréats, ainsi que des 36 nouveaux projets originaux financés par le prix, basés sur une période de production de trois mois, seront partagés avec l’Union européenne.